Top Menu

ACHAT DIRECT AUPRÈS DU FABRICANTCONCEPTION SUR-MESURE ET CONSEILS D’EXPERTSREMISE POUR L´ACHAT DE 5+
plastique dechets

Une nouvelle taxe pour le plastique non recyclé

By Ligia Traistaru

Posted in

Conformément au Journal de l’Environnement, Le Commissaire européen au budget, Günther Oettinger, propose l’introduction d’une nouvelle taxe pour les déchets plastiques non recyclés au niveau de l’UE. Selon son initiative, la taxe sera de 80 cents par kilogramme de déchets plastiques brûlés. Le but de ces démarches serait d’alimenter directement le budget communautaire pour compenser l’effet du Brexit.

Pourquoi facturer le plastique non recyclé

Selon le responsable européen, la question des déchets plastiques est devenue d’une importance majeure ces dernières années, notamment en raison de l’impact sur les océans et la vie marine. La Commission européenne a présenté le 16 janvier la stratégie qui serait adoptée par l’UE vis-à-vis la production de plastique et à la pollution. On a mentionné déjà l’intention de facturer la combustion de plastique non recyclable.

Les critiques de la proposition affirment qu’une analyse attentive de l’impact environnemental d’une telle mesure est nécessaire avant qu’une décision ne soit prise. Sinon, disent-ils, la proposition sur la nouvelle taxe peut être considérée comme une tentative de couvrir le déficit budgétaire créé par le Brexit.

D’ici 2030, les États membres de l’UE devraient atteindre l’objectif de recyclage de 60% des déchets ménagers et de 55% des déchets plastiques (en particulier les emballages). Cet objectif a déjà été atteint par les Pays-Bas. Cependant, les avantages environnementaux du recyclage des plastiques par rapport à leur incinération sont discutables pour plusieurs raisons.

Raymond Gradus et Henriëtte Prast, professeurs l’économie à Vrije Universiteit Amsterdam et à l’Université de Tilburg, cités par Euractiv.com, affirment que la réduction des émissions de dioxyde de carbone (CO2) réalisée par le recyclage des déchets plastiques est très coûteuse par rapport aux alternatives telles que l’énergie éolienne et les panneaux photovoltaïques, alors que beaucoup d’énergie peut être obtenue de la combustion des déchets plastiques.

En plus, les coûts de collecte et du transport des déchets plastiques sont sensiblement plus élevés que ceux des déchets municipaux mixtes, car la densité des déchets plastiques est considérablement plus faible.

Deuxièmement, afin de réaliser une collecte séparée des déchets plastiques par les ménages, les municipalités devraient créer une infrastructure séparée et coûteuse de points de collecte qui nécessite un investissement initial substantiel.

Arguments pour l’incinération des déchets

Le contenu énergétique des matières plastiques est trois ou quatre fois supérieur à celui des déchets ménagers mixtes. Tout en utilisant des technologies de pointe, les usines de traitement des déchets en Europe peuvent extraire une grande partie de l’énergie de la combustion des déchets plastiques. Dans une transition vers une société durable qui n’a que des énergies renouvelables, cette énergie est nécessaire comme alternative au gaz (aux Pays-Bas) ou bien au charbon (dans certains pays européens), qui présentent de nombreux inconvénients écologiques.

De ce point de vue, la proposition relative à la taxe sur les déchets plastiques est incohérente et contre-productive du point de vue de l’environnement et de la durabilité. Les critiques avertissent que l’adoption imminente des objectifs de recyclage des déchets d’ici 2035 n’est qu’un compromis entre les réalités très différentes des 28 pays de l’Union.

 

Share this story

No comments yet.

Laisser un commentaire

Comment


btt

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer