Top Menu

ACHAT DIRECT AUPRÈS DU FABRICANTCONCEPTION SUR-MESURE ET CONSEILS D’EXPERTSREMISE POUR L´ACHAT DE 5+
dechets plastique

L’Union Européene encourage le recyclage et la réduction de l’utilisation des matériaux plastiques

By Ligia Traistaru

Posted in

Préoccupée par la quantité de déchets qui envahit les océans, la Commission européenne (CE) a proposé lundi une série de mesures visant à réduire de manière drastique l’utilisation des articles jetables, des bâtons d’oreilles jusqu’aux articles de pêche, rapporte l’AFP.

Bruxelles vise dix catégories de produits quotidiens – ce qui représente seulement 70% des déchets qui ont échoué dans les océans et sur les plages.

46 milliards de « bouteilles » en plastique

Selon Rethink Plastiques – une alliance d’NGOs qui a démaré une campagne pour l’avenir sans plastique – chaque année on utilise 46 milliards de « bouteilles » jetables en plastique, on jète 580 milliards de rebuts de cigarettes, 2,5 milliards emballages alimentaires, 16 milliards de verres de café et 36,4 milliards de paille en plastique.

« Le plastique peut être fantastique, mais on doit l’utiliser de façon responsable », a déclaré l’un des vice-CE Jyrki Katainen.

Le project proposée par Bruxelles vise l’interdiction des bâtonnets de nettoyage des oreilles, des assiettes en plastique, des pailles pour les cocktails, qui devraient tous être faits de matériaux durables. Les verres en plastique jetables ne seront autorisés que s’ils sont munis d’un bouchon.

Différents États membres auraient la tâche de collecter 90% des bouteilles en plastique jetables d’ici 2025. La CE suggère, par exemple, de mettre en place un système de stockage des produits polluants qui a déjà prouvé son efficacité dans certains États membres.

En France, par exemple, il y a des interdictions au niveau national en ce qui concerne l’utilisation des gobelets et des assiettes en plastique, qui seront interdites à partir du 1er Janvier 2020.

Les fabricants des objets visés seront aussi obligés de couvrir les coûts de la gestion des déchets – on vise les sacs à bonbons, les verres en plastique, les filtres à cigarettes, et les sacs ou des ballons.

Les fabricants devront également étiqueter leurs produits, tout en indiquant le « mode d’élimination des déchets, les effets nuisibles sur l’environnement et la présence de matériaux plastiques » – la règle va s’appliquer aussi pour les serviettes humides et hygiénique.

La lutte contre la pollution devient plus acharnée

C’est une nouvelle étape de la lutte de l’Union Européene contre la pollution, dont la première victoire s’est enregistré après l’entrée en vigueur la loi restrictive sur les sacs en plastique.

Selon l’Eurobaromètre, trois Européens sur quatre affirment qu’ils ont réduit leur consommation de sacs en plastique. Cela représente une réduction de 50% de la consommation de sacs en plastique, comme l’a déjà affirmé Frans Timmermans Vice lors d’une conférence de presse.

Ces mesures doivent être examinées par le Parlement et le Conseil de l’UE (représentant les Etats membres). La Commission souhaiterait que la nouvelle directive soit prête à la fin de son mandat, en 2019, pour une entrée en vigueur de la réglementation en 2022.

Ce projet de directive reprend l’idée d’une taxe imposée sur les plastiques non recyclables, qui dépend de la proposition de la CE regardant le futur budget à long terme – qui peut représenter une source possible de revenus propres.

Share this story

No comments yet.

Laisser un commentaire

Comment


btt

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer